C'est marrant comme c'est con le besoin de reconnaissance.

S'il y a bien un truc naze et inutile sur cette Terre, c'est bien ça.
Mais voila que je commence par la fin ! Laissez moi vous raconter l'histoire par le début !

Oui, il parrait que c'est mieux de faire comme ça.
Oui oui, depuis tout petit, on m'apprend à l'école qu'un bon argumentage est un argumentage dans l'ordre, intro dev conclusion ...
Pour s'extasier plus tard devant Pulp Fiction qui est un bordel chronologique digne d'une partouse de verre de terre.
Bref, tout ça pour dire qu'en fait, ça tombe bien, c'est pas un argumentage ... d'ailleurs, je ne sais pas si vous savez, mais un argumentage, ca veut rien dire.

Ne me remerciez pas pour cet éclaircissement de votre immense savoir, le pingu'Z vouaib millite lui aussi pour l'élargissement culturel ... à sa manière.

Bon, je disais quoi ?
Rah, spa possible, à raconter de la crotte de chamois, je ne sais plus ce que je disais !
Pas grave, on enchaine hifi ... c'est qui hifi ?

J'étais donc sur msn avec un pote à la compote (voir un pote à la con .. mais faut pas le dire, il a le coup de boule qui démange en ce moment ... je sais pas, c'est peut être le fait d'être amoureux ... il a pas l'habitude, ça le rend nerveux ... Bascréan si tu me regarde, patapay !!!! (ah ah ah la super longue parenthèse qui tue et vous fait perdre le fil (dentaire (wooo fooo c'est une orgie parenthique)))(bon, attention mes enfants, je reprends sec)) et je remarquais qu'il y avait plus de commentaire sur les sujets plus (ou moins) sèrieux que les billets du connerinotron.
Bref, comme dirait pepin (y a un minimal syndical par billets, dsl), outre le fait que vous me forcez à vous raconter moins de conneries - ce qui est krékré vilain, soyons clair - m'a sauté immédiatement aux yeux le gravissime fait suivant :

" - Putain, mais c'est que j'aime avoir des commentaires ! Serais-je en quète de comzzz, tel un kévin moyen ?
Ah ! Mon Dieu ! C'est hooorismble !
Et là, tout s'enchaine, tout s'emboite, soudainement le drame se met en place, se déroule, se tue ... oh oh oh ! je m'emballe !
Reste tout de même que je réalise qu'hier, innocemment, sous la bien évidente excuse du : je veux voir comment le script php fonctionne, j'ai installé un compteur, non deux compteurs de visites, Google Analytic et phpMyVisites ... (Bien sur c'est faux, hein ... c'est du javascript.)
Mes aïeux, mes cadets, mes p'tits frères, mes p'tites crottes en chocolat, oui, le mal est fait.

Ah ahhh ! J'entends déjà les fayots du fond la classe (bin oui, pourquoi ils auraient pas droit d'être au fond pour une fois) me dire :
" - Mais non, mon pingunet, c'est juste que t'aime savoir que ce que tu écris ne tombe pas dans le vide inter-galactico-sidéralo-allo? de l'internet, et surtout que tu aimes ensuite papoter avec les commentateurs.

...

... Fayots !

Mais non, je sais bien que je suis lu, et ça me va bien !
Et puis au fond, je sais bien que je suis lu (tiens, y a de l'échos). Je n'ai pas fait ce blog pour être une star, pour être lu par une foultitude, puisqu'il a fallit être volontairement confidentiel ... nan nan, ce n'est pas ça.
Ce n'est pas non plus pour raconter des conneries dans les commentaires. J'en raconte bien assez comme ca dans ma vie. Va faloir d'ailleurs arrêter un jour, parait-il ... mais bon, on m'annonce si souvet la fin du monde ...

Bon, mais dans tout ça, qu'est-ce qui me dit d'où qu'ça vient cette terriblement débile envie d'être lu, admiré, porté en triomphe, aimé, chérie ... tiens, je m'emballe de nouveau.
Le pire étant que dans ma vie de tous les jours, quand je suis déguisé en personne normale dans la Real Life, bin j'en ai strictement rien à péter de cette fichue envie de reconnaissance.
Nan, en fait, c'est pas mon cas qui m'inquiète (ca fait bien longtemps que j'ai abandonné la chose O_o) mais plutôt de voir que nous sommes tous logés à la même enseigne. Pitain, bob, on est tous les même !
Oui oui, populace décadante que nous sommes, vils êtres narcissiques et mégalomaniques, nous devrions tous avoir honte.
C'est marrant comme ce désir pousse à des choses débiles quand on y pense.

Je pense par exemple aux skyblogs, Ô vénérés et conspués skyblog.
C'est vrai, au fond, ca sert à quoi de montrer sa tronche ? Ca ne va pas changer la face du monde, non plus la sienne, de face.
" - é lé ga maté kom jsui tro 1 gosbo !
- hu hu hu, la tête de linotte, t'as oublié de mettre un tee shirt !
- koi ! kestu mveu ! lach moi sal batar
- A part ma souris, je vais pas pouvoir lacher grand chose !"


Oui, outre le fait que cela rend en plus agressif chez certains, que je ne vous traduirez pas ça en français, que tête de linotte c'est ke même une expression über cheap, ça ne sert strictement à rien.
Un peu comme ce blog d'ailleurs. Parce que s'il est inutile de montrer sa frimousse au reste du monde, raconter des conneries sur dans un fichier php mis en ligne, ça reste très moderement utile.

L'être Humain serait-il par nature narsissique ?
J'en doute très fortement.
Voyez vous, j'suis con, profondement con diraient même certains. Mon méfait ? Oh, être un tantinet idéaliste. Un truc qu'on croise plus très souvent. Oui je crois en un idéal un peu complètement oublié de nos jours, dans notre société. Un truc qui dirait quelque chose dans ce genre : L'Homme est bon.
Vous voyez là la couche que je tiens ?
Et vous imaginez le bordel que ça serait si notre modèle social était basé dessus ?
Plus de possibilité aux journalistes de se prétendre intelligent en dénigrant ceci ou cela de l'Homme, plus de possibilité à la politique de régler ses dossiers tendus en mettant tout sur le dos du mauvais homme. On serait obliger de regarder le mec en face dans l'métro avec un grand sourire, d'aider le mec qu'on croise sans toit dans la rue.
Nan nan, oubliez. C'est vraiment trop bordelique.

Mais pourquoi cet impressionnant hors sujet mielleux et moraliste me demanderez vous ?
Nan na, ce n'est pas amour (du gout) du partage en live, même si ça pourrait l'être.
C'est plus que cet idéal me permet avantageusement, et sans trop d'effort (ca me va bien) d'avancer dans notre débat qui n'en est pas un.
Oui, si l'Homme est un gentil bisounours, tout bien, tout gentil, pourquoi ce narcissisme latent ?

Ha ha ha ! j'vous clou l'bec, j'en suis sur !
Nan ?
Arf, dommage ...

N'empèche, quand on y pense, le but ultime de ce besoin de reconnaissance, c'est d'être une star, nan ?
Un héros pour ceux qui sont restés dans un monde moyennageux, à la limite.
Mais oh ! C'est dingue tout de même ! Nan ?
On veut être tous des stars !

Mon Dieu ! Ô Doux Jésus ! Dans quel pétrin nous sommes !
Oui, mes p'tits macarons ! Nous sommes tous des bons petits produits de cette société de consomation et de l'image !
Ô fin du Monde ! Ô Grands Dieux ! Je vois venir l'apocalypse ! La star ac' vaincra !

Et sinon, pour revenir un peu sur Terre (bin ouai, on y est pas si mal, nan ?), c'est quoi être une star ?
Hein ? Pourquoi on aurait pas droit de rêver d'être une star ? (rockstar pour ma part .. et vous ?)
Les stars seraient-elles l'incarnation du mâââl ?
Bon, on evite les cas Bardot&Cie, siouplé ! Mais c'est vrai quoi ! Ils sont vraiment tous des vilains les stars ?
Je vous poserais bien aussi la question qu'est ce qu'une star, mais c'est vraiment tomber dans la facilité. Nan, moi, j'me demande plutôt, qu'est ce qu'elles ont de si bien ces stars, pour qu'on veuille leur piquer leur place °o°
Parce qu'au fond, on veut tous l'être, ça ne peut pas être foncièrement mauvais. Au contraire.

Alors ? Qu'est-ce qu'elles ont de si bien ces stars ?
Où se situe la différence fondemmentale entre Bill des Tokyo Hotel, Nicola Sirkis (iiiinnddooochhiiinneee), Julia Roberts ou qui sais-je encore et François Lipouta ou Ginette Hécline ?
A part le fait que les uns ont un talent musical/théatral plus developpé. Ça fait pas un Homme ça !

Bon ... Et bin voila.
Oui, voila quoi.
On a pas besoin de ça. Ce besoin de gloire et de lauriers, ça sert à rien.
Oui, c'est une conclusion qui tombe brutalement, qui est un gros raccourcis et qui ne sert à rien. Pire, qui ne s'articule même pas avec ce qui précède
Mais fallait bien que je retombe sur le début, puisque j'ai dit que c'était la fin.

Oh et puis, j'vais pas vous servir une vraie conclusion comme ça sur un plateau.
À la limite, si vous payez ...
Sinon, faudra réfléchir.
Et puis peut être qu'il y a pas de conclusion ?
Ou qu'il y en a plusieurs ?

Moi j'finirais bien par un : Parce qu'on est tous des stars.
Mais j'veux pas vous influencer.
A merde je l'ai dit !
Non, ce billet n'en finit pas.
C'est le billet sans fin.
C'est pour qu'il se lise sans faim.

Ok, je sors. Mais vous ne m'empècherez pas d'assumer tous les jeux de mots foireux, blagues à deux balles et autres conneries de ce billet !